samedi 3 octobre 2015

Un jour, je me lèverai et j'irai danser...

Photo de Ludovic Florent

Je rentre à peine, il est 1h00 du matin, je suis fatiguée, j'ai la nausée, de la fièvre et des frissons.
Pendant le trajet du retour, seule dans ma voiture, j'ai pensé ce texte et je me le suis répété encore et encore...

"Un jour, je me lèverai et j'irai danser, un jour, je me sentirai légère, je n'aurai pas besoin d'un déhanché parfait, pas peur qu'on me regarde, ni qu'on me juge. Ce jour là j'aurai compris que je suis la seule à pouvoir me rendre heureuse, je répondrai merci, sans pleurer, quand on me fera un compliment. Je serai tellement bien que je me pourrai porter les vêtements qui me plaisent, pas ceux que j'imagine être apprécié par les autres. Je me sentirai belle et pleine de confiance, mais juste pour moi, les autres, n'auront plus d'emprise. Je me libérerai de ce poids, pas celui sur mes hanches, mais celui qui recourbe mes épaules et qui me fait baisser le regard devant la terre entière parce que je vous estime plus que moi.

Un jour, je serai moi, juste moi, sans chichi et libre."

Et puis je me suis dis : ce jour là, se rapproche dès demain...


2 commentaires:

Isabelle Pernot a dit…

Pour avoir vécu ce que tu décris dans ton texte, je peux te dire que ce jour est effectivement plus proche que tu ne le penses. Courage <3

Ladypops a dit…

Isabelle, j'espère que tu as raison... je cogite depuis un moment déjà et j'ai de la peine à en voir le bout.